top of page

Les notes de mon don de rein

En 2015, j'ai la chance d'être compatible et de pouvoir donner un rein à celle qui deviendra ma femme.


Il y a 4 mois de cela, j'ai réalisé cette vidéo pour commenter mon geste:




J'ai aussi reçu pas mal de demandes quand à mon partage de notes prises à l’hôpital pendant mon séjour de transfert de rein. Je me décide enfin à mettre ces notes à disposition.

Elle sont "brutes de fonderie" et n''ont pas été retouchées..

En espérant qu'elles vous servent..



mardi 20 janv 2015:

Midi: arrivée vsl maison direction CHU de bicêtre

Midi 30: arrivée chu. Passage pré hospitalisation: récup dossiers jaunes

13h30: dialyse pour Manuela. J attend en salle d'attente de dialyse.

13h: chambre pas encore prête..

14h: idem...

15h30: bingo ! Rasage a la tondeuse, prise de sang, on m annonce que je serai opéré en premier demain a 7h. On aura apparemment un repas mais ensuite on devra être a jeun a partir de minuit (ni boire).

??h??: douche à la bétadine

Mercredi 21 janvier 2015:

Réveil 6h: douche à la bétadine , port chemise , bracelet code barre, bas de contention.

7h: départ vers le bloc

8h: opération

14h? Premiers réveils, premières idées: fierté, ça fait pas si mal que ça, on ressuscite nouvelle vie.

Une vieille qui râle en réa parce qu'elle veut changer de pièce.

Niveau de douleur autoévalué entre 2 et 3 sur ech de 10 avec morphine.

Retour en chambre.

Ce fut une coelioscopie: 3 petites incisions de 2 ou 3 cm de long plus une grande de 8 cm.

Jeudi 22 janvier:

Je suis capable d'envoyer mon Premier sms a 10h

Douleurs en hausse par rapport a hier. Auto éval entre 4 et 5.

1er Repas accepté adapté à l'état: tout est sous forme de bouillies, yaourts

Vendredi 23 janvier:

Douleurs en baisse

Visite Manuela:

Mon cerveau supporte mal la morphine:

Déire rodon qui bouge dans le ventre, entre rêve et realite: conscient, reveille, avait la possibilite de Visualiser enfermant les yeux la creation d'une armée futuriste et d'une

Le lit et surtout l'oreille en mousse de l'hôpital ont eu raison sur mes cervicales: douleurs fortes aigue qui couvrent largement la douleur au ventre.

Samedi 24 janvier :

10h: suppression rodon et perf

1er caca

Problème avec la morphine que mon cerveau ne supporte vraiment pas:

La folie / délire au réveil à 4h du mat: blocage mental sur une phrase qui tourne en boucle du type "un tiens vaut mieux que 2 tu l'auras" comme dans le film Shining...

Le cerveau se bloque sur une même ritournelle qu'il devient logique et normal de répéter à l'infini.

J'avais la sensation de sombrer dans la folie et de comprendre comment y tomber si je n'avais pas décidé d'y mettre fin en me concentrant sur la réalité: j'ai allumé la tv et je me suis force à comprendre ce qui se disait, comprendre les mots que je commençais à oublier. J'ai aussi appelé un infirmier pour me forcer à continuer en ce sens et quitter ce délire concret et bien réel.

je ne sais plus trop mais je crois que le mot qui tournait en boucle dans mon cerveau était "Pourbeil ? "Pourquel" ? Quelque chose de ce type...

Tjrs mal aux cervicales: mais interdiction de prendre de l'anti-inflammatoire !

dimanche 25 janvier:

"Tu sors demain "

Caca pendant l'émission tv turbo

Premier plateau repas correct

Les passages réguliers en chambre:

Petit dej, lavage des sols, l'interne, toilettage + lit, tension + temp, repas midi, tension+ temp, piqure anticoagulant, repas soir: 18h15, tension + temp,

Lundi 26 janv:

On me confirme ma sortie dès 8h: elle sera effective après obtention de résultats sanguins prélevés vers 9h.

Sortie de l'hosto a 14h . Retour en taxi.

Je traite mon problème cervicales: je peux prendre du lumirelax (dé-contracturant) mais surtout pas d'anti-inflammatoires !!

Et je porte le "thuna pearl" autour des épaules que je passe régulièrement au micro onde.

Traitement post néphrectomie à domicile:

Quotidien:

Nettoyage du pansement , injection lovenox (anticoagulant), spasfon 80 mg et paracetamol 1g.

Bihebdomadaire:

Analyse sang "plaquettes" pendant 2 semaines.

Arrêt de travail jusqu'au 22/2/2015

Mardi 27 janvier:

Je viens de passer ma première "nuit sur le coté" à la maison . On ressent un gêne quand on bouge, ça "tire" sur les strips mais cela fait du bien de pouvoir dormir autrement que sur le dos.

Encore mal aux cervicales mais plus de façon si aiguës; cela commence à s'estomper.

Pas vraiment de douleur pure mais plutôt de la fatigue, un gène et une légère douleur au niveau du ventre.

Mercredi 28 janvier:

20mn de marche à faible allure.

Encore et tjrs Piqure Lovenox vers 16h par l'infirmière

Jeudi 29 janvier:

j'ai passé la nuit en partie sur le coté droit; pas de problème. Pas encore possible de la passer sur le coté G ou j'avais le drain et le plus de cicatrices.

15mn de marche à allure normale: je remarche normalement à 100%!

Première Prise de sang, pour relever les plaquettes NFS, à midi.

Samedi 31 janvier:

On enlève les strips des cicatrices.

Dimanche 1er février:

J'ai reconduit la voiture pour la première fois.

17 vues0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page